Quel investissement choisir ?

Beaucoup de gens se demandent quel investissement choisir ? Parmi la profusion de placements financiers existants, certains sont à la fois rentables et peu risqués, il y a, entre autres :

•  Le compte à terme. Cet investissement offre une rémunération fixée à l’avance, non soumise à taxation. Au terme d’une période déterminée, vous pouvez bénéficier d’une mise de départ majorée d’intérêts variables, parfois élevés.

•  Le compte rémunéré. Il s’agit non pas d’un compte d’épargne mais d’un compte courant qui génère des intérêts : 2,5 % en moyenne ; et vous permet de bénéficier, en outre, de moyens de paiements, tels le carnet de chèques, la carte bancaire ou la carte de retrait.

•  Le livret A ou livret Bleu. C’est une épargne autorisée même aux mineurs, non imposée dans la limite d’un plafond de 15 300 €. Le taux actuel est de 1,25 %. La somme investie est disponible à tout moment, sauf à conserver, sous condition d’une réserve minimum, variant d’un établissement bancaire à un autre.

•  Le compte épargne logement. Il facilite l’acquisition d’un bien immobilier. Il a l’avantage d’être moins contraignant qu’un plan épargne logement.  Le  taux de rémunération est de 1,5 %.

•  L’assurance vie. La somme investie est disponible à tout moment, même sous la forme d’une rente viagère. A échéance, la somme fructifiée est reversée au souscripteur de l’assurance vie.

Certains placements financiers sont plus risqués mais plus rémunérateurs, notamment :

•  La SICAV monétaire n’est pas indifférente à la variation du cours de la monnaie, ce qui constitue un aléa, qui a contrario permet d’envisager des bénéfices plus ou moins importants. En outre, les taux de rendement sont variables et cette opération implique des frais de gestion.

•  L’action. L’achat-revente d’un titre de société génère des profits. Les risques de spéculation boursière étant considérables, l’inflation pouvant réduire le rendement du placement, voir vous faire perdre votre mise initiale ; il y a lieu de s’assurer l’expertise d’un conseiller financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *